06.09.56.83.28
Parce qu'une maman d'enfant hospitalisé est aussi une femme

L’association les mamans d’accord

L’association les mamans d’accord

L’association Les mamans d’accord réalise des ateliers gratuits de psycho-socio-esthétique mensuels de deux heures destinés aux mamans d’enfants hospitalisés en soins intensifs dans les structures hospitalières et les maisons des parents pour les accompagner et créer du lien entre elles.

Elle s’adresse à des mères d’enfants hospitalisés dans des services en soins intensifs. A cette population particulièrement fragile, elle propose un service unique : des ateliers de deux heures animés par une psycho-socio-esthéticienne durant lesquels une dizaine de mères vont avoir la possibilité de prendre soin d’elles-mêmes.

L’objectif de ces ateliers est multiple, il est de permettre aux mères de s’évader le temps de la séance et de prendre soin d’elles-mêmes, il est de transformer quelque peu l’image de l’hôpital en leur permettant d’y voir de la douceur et du contact humain. Les vertus de cette démarche sont renforcées par l’intérêt croissant porté par le monde de la santé à la proximologie® concept désignant l’étude des relations entre la personne malade et ses proches.

AVANT

les-mamans-d-accord

APRES

Les ateliers de l’association les mamans d’accord

Comment se déroule un atelier de psycho-socio-esthétique : pendant deux heures, ensemble, assises devant un miroir, les mamans participent aux étapes techniques de bien-être et de beauté, dans une ambiance de douceur, de bienveillance et de bonne humeur.

Au fil des étapes, l’image de soi est valorisée, le toucher libère la parole, les liens se tissent. Les produits utilisés sont des produits cosmétiques professionnels et naturels pour s’adapter à toutes les carnations et respecter l’éthique de la démarche d’estime de soi. Le bénéfice est aussi de retrouver l’envie de s’occuper de soi dans un rituel au quotidien.

La psycho-socio-esthéticienne n’est pas seulement un guide sur les techniques d’esthétique. Elle réalise une prise en charge collective consciente de sa pratique professionnelle. En effet, sa formation en PSE (psycho-socio-esthétique) lui a donné des bases de la psychologie générale et de la psychologie appliquée et à ce titre il est possible de faire ici un corollaire entre le holding et le handling du célèbre pédiatre psychanalyste anglo-saxon Winnicott avec l’atelier de psycho-socio-esthétique.

L’animatrice de l’association les mamans d’accord

L’atelier est un « sac » contenant (Winnicott : holding, handling) où l’animatrice veille à la sécurité du groupe et instruit le protocole. C’est le cadre physique dans le temps et l’espace où la parole est socialisée.

l-association-les-mamans-d-accordComme la maman pour son enfant quand elle le prend dans les bras (le holding), l’atelier est délimité dans l’espace, dans une pièce qui sécurise et donne un contenant à ce qui va se passer. Que cette pièce soit fermée ou ouverte, il est important qu’elle soit balisée par un paravent ou un meuble faisant office de limites. En effet, ce sont ces limites qui structurent et rassurent l’enfant en construction quand il est dans les bras contenant d’une mère.

Voilà pourquoi, il est aussi important de fixer ce cadre qui participe à la restructuration inconsciente de ce qui se joue au cours de l’atelier. Cela concoure déjà à la mise en confiance de personnes qui peuvent ne pas se connaître.

De la même façon, comme la maman prend soin de son enfant par la voix et le toucher et les gestes qu’elle exécute pour le langer (le handling) l’atelier est un lieu où la voix de l’animatrice et sa gestuelle tient compte de ce paramètre qui contribue à renforcer le message dans ce qu’il a de structurant. La psycho-socio-esthéticienne veille à adapter son timbre de voix pour le rendre enveloppant et rassurant à la fois.

l-association-les-mamans-d-accordQuand j’anime, je demande à la participante l’autorisation d’être modèle pour le groupe. C’est seulement si la maman accepte que je l’invite à poser sa tête sur mon ventre « comme si j’étais un coussin » et quand je finis les gestes de modelage, je marque un temps et je prends sa tête doucement pour la remettre dans l’axe. C’est dans cette mesure que cette pratique tient compte du « handling ».

Dans l’accompagnement, il y a une dimension de formation. L’animatrice stimule les personnes dans un processus de changement, les forme aux gestuelles de la mise en beauté de son visage depuis le nettoyage jusqu’au maquillage professionnel naturel en accord avec soi.

Les bénéfices pour les mamans

Ce groupe est une petite société bienveillante. Ils s’y passent des échanges, des questions-réponses et il y a une vigilance sur les micros gestes de chacune. Chaque participante y est considérée dans sa globalité et cerne ses propres ressources. Les chevalets avec les prénoms viennent créer la convivialité et la personnalisation de chacune, le vouvoiement montre le respect et équilibre la relation dès l’installation des mamans.

La maman peut revenir autant de fois que le besoin s’en fait sentir. Certaines participantes sont venues jusqu’à cinq fois sur une période de six mois.

Il est donc question ici de se responsabiliser, de conscientiser, de se respecter soi-même, de se rendre compte de son pouvoir d’agir, de quelque chose de « soi à soi », de découvrir ses expériences de vie et d’habitudes de gestes à la beauté, ce qui diffère de ce que l’on apprend dans les magazines.

Ici, on montre et on fait faire. Il n’y a pas de projet sur les participantes. Il y a un fil à dérouler dans une « esthétique de l’être » une esthétique « à vivre en conscience » et non pas une esthétique « du paraître » une esthétique « du savoir ».

Objectif de l’association les mamans d’accord

Cette pratique professionnelle peut modifier la relation mère-enfant directement et indirectement et peut même avoir  une action en cercle vertueux. Cela permet à la mère de retrouver la femme en elle, cela influe sur sa relation à l’enfant, sa relation de couple, avec sa fratrie et le personnel soignant. En pénétrant un univers « à part », l’association créé du partenariat dans une vraie relation d’accompagnement et vise, au-delà de la mise en relief de cette population à mieux faire connaître un métier en pleine évolution.

Un grand merci pour ce moment d’apaisement, si instructif en même temps. Bonne continuation pour que l’association puisse apporter encore beaucoup de moments heureux aux mamans

Heike à Necker le 11 février 2010

9e8da28d856c21a15ce4a5bdaa58df6899
error: Contenu protégé !